Plongé dans une ambiance sombre et glaciale, le premier album de Saycet nous rappelle que l’hiver n’est pas très loin. Le français Pierre Lefeuvre qui se cache derrière ce projet passe sa vie derrière un comptoir de vidéoclub à voir passer des gens désireux de connaître pleins d’histoires et Saycet en a justement des histoires à raconter avec des bruits et des mélodies naïves.

 

Ses morceaux se construisent comme des contes de fée, utilisant des nappes charnelles, illustrant ainsi ses joies et ses angoisses avec ses machines comme un peintre avec sa peinture. Les rythmes s’évaporent pour mieux y faire ressurgir des bruits étranges. L’électronique n’est qu’un prétexte à créer d’autres ambiances, un univers très proche des expérimentaux d’Autechre ou encore d’Aphex twin avec l’influence pop en plus même si le français a encore du chemin avant d’arriver à la hauteur des productions anglaises. Un album qui reste plein d’innocence, idéale pour tout simplement changer d’air !

 

Saycet “one day at home”

(Electron’y’ pop – Novembre 2006)

 

Lien: www.myspace.com/saycet