On peut encore parcourir la Californie pour y découvrir des groupes authentiques gardant les mêmes aspirations que les premières mixtapes hip hop. People under the stairs fait parti de ces groupes intelligibles construisant leurs chansons avec le même souffle que leur début en 1998. Créé sous l’impulsion de Thes One et Double K, People under the stairs a baigné dans la funk et le jazz de la moitié des années 90, s’auto clamant les héritiers du son boom bap soul.

 

Ce 5ème album sonne également le temps de la sagesse, en invitant même Georges Clinton à venir faire vibrer sa voix grave pour un interlude, le duo californien a tout pensé. Alors que peu de morceaux se démarquent véritablement de l’album « Stepfather », on sera surpris par le track n° 6 tuxedo rap en samplant un vieux Jackson Five, le groupe a bien assimilé le son old school mais le plus surprenant vient de Jamboree un titre rythmé qui excelle avec des refrains pop dévalisant les contraintes du hip hop pour la mélodie.

 

People under the stairs "stepfather"

(Tres - Avril 2006)