Troisième album pour ces écossais devenus un peu nos chouchous de la scène post-rock electronica.
 
L'album Have Some Faith In Magic confirme toujours cette patte du groupe Errors, qui est reconnaissable entre mille, avec ses rythmiques à la fois martiales et dansantes et ses synthés d’un autre âge. 

 
Et pourtant, leur musique évolue, avec les envolées très lyriques du morceau Tusk, clin d'oeil à leurs parrains de Mogwaï. La nouveauté réside sur des morceaux comme Blank Media, très 80’s pop, la basse et la voix aigue et effacée fait beaucoup penser à l’univers d’Ariel Pink.

Et si Errors donne toujours du pied pour danser, c’est dans une transe cottoneuse et onirique, noyé dans une reverbe qui nous protège du rythme chancelant. Au jeu de la danse, Errors mérite d'ailleurs d'être vu en concert, avec cette nouvelle composante de chant discret qui compte davantage comme une nappe supplémentaire de synthé que comme une nouveauté distincte.

Avec l'album Have Some Faith In Magic, on se rapproche d'une chillwave plus directe et rythmée. La discographie du groupe ne comporte aucune erreur, le groupe confirme sa capacité à nous surprendre encore. A écouter et à suivre...
 
Tracklist :
1 - Tusk
2 - Magna Encarta
3 - Blank Media
4 - Pleasure Palaces
5 - The Knock
6 - Canon
7 - Earthscore
8 - Cloud Chamber
9 - Barton Spring
10 - Holus Bolus