William Phillips s’est fait connaître par ses remixes d’Ariel Pink et Health et c’est un auteur-compositeur récompensé par un Grammy Award qui a travaillé aux côtés de The Weeknd, Wolf Alice, Christine and the Queens et Sam Smith. Loin du strass et des paillettes, son travail solo sous le nom de Tourist lui permet de s'épanouir sans trop se prendre la tête sur son succès commercial.

Des morceaux comme "And So, You Were !" de 2019 se présentent comme des bobines qui se déroulent doucement. Ce projet Tourist permet à William Phillips - comme son nom le suggère peut-être - de vagabonder musicalement.
"Inside Out", son troisième album en dix ans de carrière, regorge d'un travail inventif côté rythmique et de fioritures mélodiques émotionnelles, tout en escaladant des lignes de synthétiseur sèches et des voix désincarnées, dans la veine de contemporains comme Bonobo, Fred Again et Bicep.

Comme ces pairs, William Phillips danse sur la frontière entre le peak time du dancefloor et la musique au casque pour le retour à la maison après la fête. Cette retenue, par moments, est palpable : Le morceau "Speak In Symphony", qui ouvre l'album, se traîne et mijote pendant trois minutes et demie au milieu de charlestons et de blips vocaux qui font penser à un moniteur cardiaque, avant d'exploser avec un kick puissant et des caisses claires somptueusement balancées dans le mix.

Il répète ce schéma ailleurs, "A Dedication" semble destiné à devenir la bande-son d'un festival dont on vanterait le cadre idyllique, puis "Avalanche" est un épisode dancefloor avec un sample pitché d'Ellie Goulding,  et il construit l'album autour de ces moments de libération et d'éphémère.

Le résultat est un album relativement court d’ailleurs avec juste un peu plus de 40 minutes, il peut en effet donner l'impression d'être terminé trop vite après qu’il se soit vraiment lancé.

Parfois, l'euphorie pure et simple est teintée de mélancolie. Une grande partie de l'album a été écrite à la suite de la mort soudaine d'un ami proche de l’artiste. Enfermé en Angleterre pendant le confinement, sans le répit que seul le fait de s'asseoir et échanger avec ses amis peut offrir, William Phillips s'est consacré à la musique.

Cela donne lieu à des éclairs d’authentique fragilité et confère une qualité onirique à des interludes comme "April" et "With You". Mais ce n'est pas un album qui marque la perte avec des vêtements sombres et des processions éplorées, c’est une impulsion contemplative : Tour à tour sombre et obscure, mais aussi brillante comme lors d'une épiphanie.

https://officialtourist.bandcamp.com/album/inside-out-2

Emission de la semaine

Nouveautés

Playlists du mois

Mixtape

A découvrir également