La suite de l'album Burn Slow de Chris Liebing paru en 2018 sur le label Mute, est une nouvelle aventure dans une musique électronique plus texturée que la techno brute que le DJ allemand nous a habitué à produire et faire tourner depuis les années 90.

Son coproducteur Ralf Hildenbeutel y est de retour, ainsi que deux des invités de l'album précédent (Polly Scattergood et le regretté Miles Cooper Seaton), tandis que Maria Uzor, Ladan (qu’on connaissait sous le nom de Cold Specks) et Tom Adams y font également des apparitions. Daniel Miller, le patron du label Mute, lui a prêté son synthétiseur modulaire en studio pour ajouter une touche encore plus distinctive au son.

Chris Liebing confie qu'il voulait se retirer de l'album autant que possible, en plaisantant sur le fait qu'il serait devenu paresseux, ce qui explique sans doute l’ennui qu’on peut ressentir à l’écoute du morceau “10West” d’ailleurs, mais qui soulève surtout la question de savoir dans quelle mesure il s'est impliqué dans la création de cet album. Vraisemblablement, il se serait alors donné le rôle de réalisateur d’une vision dont il a confié l’interprétation à ses différents collaborateurs.

La plupart des morceaux présentent des rythmes frémissants, des pulsations et des distorsions crépitantes, laissant une grande place aux performances vocales, plutôt dramatiques mais avec ce détachement si habituel à la musique électronique. Le titre "Circles" (avec Tom Adams) est plus proche d'une chanson électro-pop à la Depeche Mode que les autres, tandis que les morceaux avec Maria Uzor et Polly Scattergood sont plus cryptiques et poétiques.

Parmi les instrumentaux "Something Half Way" fait évoluer un motif d'arpège vibrant et panoramique, une séquence régulière de rythmes broken beat, ainsi qu'une humeur plus enjouée que la plupart des autres morceaux. Quant à "Closedown", c’est un voyage tout aussi cool et coloré que certains des morceaux les plus chauds et les plus spacieux d'Underworld. Et si un nuage dystopique plane sur une grande partie du disque, ces deux instrumentaux sont parmi les moments les plus lumineux de l'album.

https://soundcloud.com/chris-liebing

Emission de la semaine

Nouveautés

Playlists du mois

Mixtape