Dan Snaith est un producteur de musique électronique qui a fait évoluer son projet Caribou de morceaux reposant sur des samples ensoleillés à des créations plus organiques et psychédéliques. Son album de 2010 Swim était en quelque sorte une introduction à sa vision musicale très personnelle à travers sa fascination pour la deep house, et quatre ans plus tard l’album Our Love nous offrait sa musique la plus intime et minimale. 

Son sixième album studio Suddenly que je vous présente aujourd’hui pioche dans chacun de ces deux albums, soit autant de rythmiques propices à la danse que des ambiances plus douces et intimes, mais en les poussant vers de nouveaux territoires plus colorés et plus fun encore. 

Entre chaque albums de Caribou, Dan Snaith s’est appliqué à la fois à améliorer et étendre sa configuration scénique pour les lives de Caribou et sur son projet Daphni plus porté sur une version DJ et dancefloor only de ses talents de producteur. 

Ainsi il n’est pas surprenant de trouver en ce nouvel album quelque chose qui relève de la mentalité DJ, Dan Snaith construisant ses morceaux autour de samples brillamment chinés et d’astuces de production qui trouveraient toute leur place dans un DJ set. 

Le premier morceau “Sister” , relativement feutré, est une introduction sobre qui efface l’ardoise avant que le titre “You & I” accélère la cadence et donne le “la” du reste de l’album Suddenly. 

Il débute avec une batterie acoustique et une pulsation de deux accords et ressemble à un morceau d’Indie-Rock à synthé avant que des rythmiques électroniques et des samples ne sortent du bois pour l’envahir. 

Des morceaux comme “Ravi” et “Never Come Back” reviennent aux rythmiques house de l’album Swim, avec la voix toute en falsetto de Dan Snaith qui flotte au milieu d’accords de piano, des percussions denses et des samples hachés de toutes parts. Tout au long de l’album, il empile des samples estivaux pour faire les fondations de ses morceaux à la douce mélancolie. Une funk et des samples de harpe forment le socle du morceau “Home”, et une boucle de piano tremblotant sur le morceau “Sunny’s Time” se métamorphose en une vague de synthés corpulents, de cuivres, et de samples de rap fragmentés, comme un clin d’oeil à l'esthétique de collage sonore du producteur Prefuse 73. Parmi les nouveautés, on peut entendre des clins d’oeil au Uk Garage ou post-dubstep dans les voix pitchées des morceaux “New Jade” ou “Never Come Back” ou encore une assimilation de sa passion pour la soul et la disco dans le morceau “Home” , sûrement issue de sa passion commune avec Four Tet et Floating Points pour des classiques du genre diggés et rejoués en DJ set avec eux. 

L’album Suddenly est en tout cas aussi ludique que cajolant dans son ensemble et il continue à développer un langage musical que Caribou a élaboré depuis plusieurs années, un langage qui n’a pas eu peur d’intégrer des néologismes fort bienvenus en son sein, en trouvant toujours le meilleur trait d’union entre songwriting, émotion et groove.

https://soundcloud.com/caribouband