Lafawndah est le pseudo qu’a choisi Yasmine Dubois pour produire une musique qu’on peut qualifier de musique club intimiste mais qui échappe finalement à toute catégorisation. Enfant, elle a vécu à Paris, puis à Téhéran pour revenir ensuite à Paris où elle a étudié l’art à La Sorbonne pour ensuite s’envoler pour Mexico où elle a joué dans le groupe Nidada, puis Brooklyn puis Los Angeles.

Son premier EP a été enregistré pendant un mois passé en Guadeloupe pour sortir en 2014, la même année que son apparition vocale sur le morceau “Lung” du groupe Teenage Fantasy. C’est alors qu’elle a signé sur le prestigieux Label Warp pour un deuxième EP intitulé Tan, et composé à Fire Island aux Etats Unis avec l’aide de Nick Weiss de Teenage Fantasy et Tamer Fahri début 2016. Pour Lafawndah, les frontières semblent donc n’avoir jamais existé et sur l’EP Tan, la musique était empreinte d’esprits sonores du monde entier, les transformant en un melting pot sonore, tandis qu’elle collaborait l’année dernière avec la compositrice japonaise Midori Takada pour une pièce courte et chimérique intitulée Le Renard Bleu.

Son premier album Ancestor Boy semble arriver comme une progression naturelle, une affirmation maximaliste qui fourmille d’idées. Dès le premier morceau UNIFORM et son bombardement de rythmiques chaotiques qui propulsent autant qu’elles enveloppent la voix de Lafawndah, l’album Ancestor Boy révèle une grande assurance dans sa vision d’une pop globalisée. Composé entre Los Angeles, Mexico, New York, Londres et Paris, l’album mélange les sonorités afin qu’elle s’écoulent harmonieusement ensemble, avec une sensibilité pop agrémentée d’explorations sonores et enrichie d’une influence internationale.

Un grand soin est apporté à l’atmosphère, à la production et au design sonore afin que sonorités organiques et électroniques deviennent complémentaires et indissociables. Sa voix et son chant semble pourtant toujours l’emporter et attirer beaucoup l’attention de l’auditeur avec ses accents R’n’B électronique avec un supplément de caractère à l’instar d’une Bjork ou d’une Shara Worden de My Brightest Diamond mais sans jamais leur ressembler, ni à elle, ni à quiconque.

Ancestor Boy est un album très terrestre, souvent puissant, profond et débordants de sonorités sans jamais donner l’impression de vous submerger pour autant puisqu’il surprend de bout en bout et qu’il est constamment engageant. Voilà en tout cas une artiste qui j’en suis sûr ne vous laissera pas indifférent.

https://soundcloud.com/lafawndah