bibio.jpg

Nouvel album pour le producteur et multi-instrumentiste anglais Steve Wilkinson et son projet Bibio. Il nous a déja habitué au long de sa discographie de plus en plus étoffée à revisiter et remettre au goût du jour des musiques du passé, que ce soit dans l’histoire de la musique que dans son propre répertoire.

Sur l’album Silver WIlkinson de 2013 par exemple, il revenait à la folktronica de son album Vignetting The Compost de 2009 mais avec un nouveau propos. Mais sur ce nouvel album Mineral Love ils offre une nouvelle palette à cette fusion de musique électronique du 21ème siècle et de la Funk/pop/R&B des seventies et eighties qui avait fait de l’album Ambivalence Avenue un album si captivant et réussi. La chaleur et l’authenticité des claviers et des grooves de titres comme “town & Country” laissent à penser que Steve Wilkinson a passé des heures à parcourir sa collection de vynile pour trouver le sample parfait, mais c’est pourtant bien en studio qu’il s’est appliqué à créer chacun des sons utilisés sur cet album.

 

Ailleurs Raxiera s’inspire du soft-rock du début des années 70 tandis que  A mineral Love qui a donné son nom à l’album et Light Up The Sky se font tous deux dignes héritiers du R&B old school. Le morceau With the thought of us est un très bel hommage à la dance music des années 90 et surtout ose des sonorités inouïes dans toute discographie de Bibio avec un surprenant succès. Les collaborations sont bien pesées et viennent toujours à propos, que ce soit avec Gotye pour la pop de The Way you Talk ou Gasoline & Mirrors featuring Wax Stag, aussi avec Olivier St. Louis pour des vocaux de soul-pop 80’s qui font revivre avec nostalgie cette musique suave et sexy de la plus belle des manières.

Avec cet album A mineral love Bibio se pose donc encore une fois comme un expert et un orfèvre en mise à jour de musiques oubliées avec une touche de modernité et un talent de composition sans égal.

https://warp.net/artists/bibio/