Alex-G--Beach-Music-album-cover.jpg

Alex Giannascoli aka Alex G n’est qu’au début de sa vingtaine mais il est un songwriter prolifique, avec de nombreux morceaux uploadés sur internet ces dernières années, un premier album, « DSU »qu’on vous avait fait découvrir l’année dernière et ce deuxième album qui a trouvé refuge chez Domino Records et qu’il a intitulé Beach Music.

Toujours adepte de la méthode DIY, Alex G l’a entièrement enregistré et produit dans son home studio, seul le mixage a été confié à Jake Portrait du groupe Unknown Mortal Orchestra. Et Beach Music est encore une fois un album intimiste mais qui penche davantage vers l’expérimentation que son prédecesseur DSU, avec davantage de piano, l’incursion d’une trompette sur le morceau In love par exemple, de modifications de voix qui confinent à l’étrange ou de fragments électroniques comme sur le morceau Salt. Le sentiment qui domine est celui d’un malaise diffus renforcé par des paroles qui expriment inquiétude et souci. On y parle alors de la peur comme un boulet de démolition, de mensonge, ou bien il supplie “ne m’emmène pas avec toi, je suis bien où je suis”, sur le morceau ready il demande “Es-tu prêt à mourir” et se répond “ Je ne sais pas mais je vais essayer “. On pense toujours beaucoup à Elliot Smith notamment sur le morceau Thorns, un peu à Pinback aussi et les Beach Boys peuvent être aperçus à travers les mélodies de “Brite boy”.

L’album Beach Music est donc un beau prolongement pour la discographie d’Alex G par voie d’expérimentations et de sensibilité donné à entendre sans artifice, avec toute la sincérité qu’on lui connaissait déja.

https://sandyalexg.com/