crocodiles.jpg

Quand Brandon Welchez et Charles Rowell on commencé leur duo Crocodiles, ils ne s’imaginaient sans doute pas qu’il feraient un jour un album aussi résolument pop que leur nouvel album "Boys" sorti sur le label Zoo Music.

Leur précédent album Crimes of passion avait déja ouvert la voix à des morceaux destinés à la radio et à accrocher l’auditeur le plus facilement du monde. Mais l’album Boys semble prendre le relai de cette profession de foi poppy, avec l’aide du producteur Martin Thulin. C’est à Mexico que le duo a enregistré ces morceaux si pop que même lorsqu’elle sont plus sérieuses, elles vous reste en tête comme un chewing gum sur la semelle. Heureusement cela ne se fait pas au détriment du songwriting ou des couleurs noise et reverb qu’il exploitent depuis leurs débuts et dont ils ont prefectionné l’usage en cours de route. Toujours aussi chelous et obsédés par le cul, ils composent pourtant à présent des morceaux qui pourraient atterrir sur une b.o de série américaine.

Mais l’album n’est pas qu’une collection de petits morceaux pop légers,  puisqu’il y a également deux ballades un peu mélancoliques qui lui donnent un peu de profondeur. Le morceau Kool TV fait quant à lui un clin d’oeil à une pop d’une origine plus latino-américaine. L’album précédent Crimes of passion est sans doute celui qui les a révélés comme un très bon groupe de pop, et leur nouvel album Boys celui qui les conforte donc dans cette position pour s’amuser encore davantage avec le rock.

https://crocodiles.lnk.to/boys