errors-lease-life-2015.jpg

Du chemin aura été parcouru pour les écossais d’Errors, qui sont passés de quatuor à trio juste après la sortie de l’album Have some faith in magic en 2012, nous présentant leur nouvelle incarnation la même année grâce au mini-album New Relics. On les redécouvrait dans une musique plus affirmée, qui ne craignait pas de faire référence au passé tout en explorant de nouvelles directions. Et c’est exactement la mission poursuivie sur ce nouvel album intitulé Lease of life et qui sort cette semaine sur le label Rock Action. Avec comme principale nouveauté l’invitation faite à Cecilia Stamp et Bek Olivia du groupe Magic Eye d’enchanter de leurs voix une poignée de morceaux, dont l’avant dernier morceau de l’album Putman Caraibe’s auquel la voix féminine donne des accents à la Stereolab aux claviers électro-symphoniques 80’s du trio. Sur le reste de l’album, Errors pioche autant dans le baléarique, l’ambiant, l’acid house, le post rock que l’ambiant pour une musique aux qualités narcotiques et mystiques bien plus que dansantes. Pour l’anecdote, Lease of Life a été enregistré sur l’ile de Jura, là où George Orwell a écrit 1984 et à son écoute, on ressent parfaitement la même étrangeté rétro-futuriste que l’écrivain arrive à nous faire ressentir dans son fameux roman dystopique.

Cette nouvelle production d’Errors est donc un curieux objet musical très inspiré d’un groupe qui n’est toujours pas prêt à faire des concessions sur la musique qu’ils composent, quitte à perdre les nouveaux fans gagnés grâce à leur plus accessible album précédent Have some faith in magic.

https://weareerrors.com/