superpoze cover

En 2012, le jeune producteur Superpoze sortait son premier EP From the cold, une musique imprégnée de rythmiques empruntées au hip hop, un tempo ultra marqué, le tout sur fond de musique électronique et de voix saccadées. On peut dire qu’il en a fait du chemin depuis, ce jeune caennais. 2 EP plus tard dont un sorti chez Kitsuné, Untitled/Late, son EP collaboratif avec STWO, producteur de future bass ainsi que Kuage, son projet techno avec Adrien de Samba de la Muerte, Gabriel alias Superpoze a su se faire une place dans le paysage électronique français.

Il y a quelques semaines sortait le single « Unlive ». Une mise en bouche qui annonçait effectivement une rupture avec ces productions précédentes avec un son plus mature, sombre et intense, empreinte d’une identité qui a fait son chemin. Aujourd’hui, Superpoze sort enfin ce fameux premier album, dans lequel il nous fait part de nouveaux horizons.

Intitulé « Opening », cet album se veut être un ensemble, une composition qui n’a pas d’intérêt en écoute aléatoire. On revient ici (et ça fait un bien fou) à un album conçu comme une véritable histoire et où le cheminement des morceaux présente une logique. Dans une dynamique plus down tempo, avec des jeux de texture auditive déroutants, Superpoze nous offre ici une composition plus organique. La rythmique est plus discrète et plus subtile, les mélodies soutenues au clavier sur certains morceaux ainsi que les sons aériens rappelant les violons, confèrent à cet album quelque chose de symphonique. Une lecture à la fois lyrique, synthétique et astrale de la musique électronique, comme jamais il ne l’avait présenté auparavant. Un premier album au delà de nos espérances, à écouter religieusement.

https://www.facebook.com/SuperpozeMusic