aloha_orchestra.jpg

Avec leur premier album pétillant et farfelu sorti en 2013, la critique les avait rapidement définis comme la figure de proue d’une nouvelle scène Indie Rock bavaroise appellée “The new weird Bavaria” Movement. Un mouvement musical munichois qui mélange sans complexe le Folk, les rythmiques exotiques, le krautrock, le psychédélisme et le tropicalisme pour produire une pop aux atours délicieusement expérimentaux et progressifs.

Leur musique est donc hautement inventive et barrée, et en cela nous fait autant penser aux Flaming Lips qu’à The Beta Band. Pour ce nouvel album qui s’intitule Mars etc, c’est encore une fois le légendaire label Indie Allemand Morr Music qui accueille les 10 nouveaux titres qui le composent. Une fois de plus, ils ont su accommoder leurs expérimentations à une pop très accrocheuse où l’électronique soutient les mélodies autant qu’elle la perturbe , et où le chant nous rappelle d’autres formations de l’écurie Morr Music, avec ce détachement très allemand (ou nordiques pourraît-on aussi dire en faisant référence à José Gonzalez ou Erlend Øye des Kings Of Convenience par exemple). Côté paroles, Aloa Input sait se faire léger et ludique, optant le plus souvent pour l’absurde au service d’une poésie triviale.

En tout cas, si ce nouvel album des Aloa Input ,tel que je vous l’ai décrit, donne l’impression d’être construit comme un album suédé à partir de bouts de ficelles et d’une dictée magique en rade de pile, dites-vous bien que c’est un album bien plus accompli que cela, fort d’une créativité et d’une spontanéité aussi onirique, que mélodique et contagieuse.  

https://www.facebook.com/aloainput