Portico-Living-Fields-Cover.jpg

Retour des anglais de Portico avec un nouveau nom, un nouvel album et quelques changements depuis le Mercury Prize remporté en 2007 pour leur premier album Knee Deep ! Ils ont abandonné le “Quartet” de “Portico Quartet” et se font à présent appeler Portico, tout simplement. Il faut voir dans cet abandon de la référence au “quartet”, un abandon également ou une mutation des explorations autour du jazz qui composaient leur premier album et qui ont fait leur réputation, notamment par l’utilisation récurrente du Hang Drums, cet instrument qui rappelle un peu les sonorités des Steel-drums caribéens. Mais depuis, Nick Mulvey, leur percussioniste qui jouait du Hang justement, est parti mener son propre projet, et son remplaçant Keir Vine a lui quitté le groupe en 2014. C’est donc à trois qu’ils ont composé ce nouvel album intitulé Living fields et qui les voit redéfinir leur identité musicale et signer sur le légendaire label Ninja Tunes pour composer une musique électronique plus expérimentale, lente, relativement lyrique et habitée par des chants délicats et plein de soul.

Le trio a choisi de bien s’accompagner pour mettre un peu d’humanité vocale à leurs recherches électroniques, en invitant Joe Newman, le chanteur d’Alt-J, Jono Mc Cleery et le suave Jamie Woon à prêter leur plus bel organe (enfin on est pas allé vérifier) à ces nouvelles productions. L’album Living Fields se présente donc comme un nouveau départ pour Portico et peut être considéré comme le premier album de Portico et non comme le troisième album de Portico Quartet., avec le prestigieux sceau Ninja Tunes fièrement aposé sur cette nouvelle incarnation.

https://www.porticomusic.co.uk/