Heavenly beat c’est le side project de John Pena, bassiste de Beach Fossils , projet qu’il a commencé fin 2009 pour donner sa propre empreinte à une scène dream pop qui compte de plus en plus d’artistes, mais dont peu propose des morceaux et un univers qui ne resteront pas de l’ordre de l’anecdotique.

Selon nous Heavenly Beat pourrait bien faire partie de ceux-là car avec ce deuxième album qui s’intitule Prominence, il confirme ce qu’il avait initié sur son premier album “Talent” sorti l’année dernière. En effet ces nouveaux morceaux apparaissent comme la meilleure mise en forme mélodique des expérimentation de John Pena, avec l’utilisation au fil de l’album de steel drums, comme sur le morceau Thin qui rappellent un peu le morceau Far Nearer de Jamie XX, mais aussi des maracas, des mandolines qui surmontent des nappes de sunthétiseurs et des séquences au tremolo qui relève d’un petit peu de piment et de caractère ce qui serait peut-être apparu trop doux et peut-être fade sans cet ingrédient issu de la bidouille de musique assistée par ordinateur.

 

Le label confie à propos de ce nouvel album, qu’il est né sur les cendres d’un recueil de nombreuses chansons qui ont fini à la poubelle, John Pena ne les trouvant pas assez interessants soniquement et émotionnellement parlant.

On peut dire qu’il a bien fait de s’y reprendre à deux fois car voici une belle addition à notre discothèque dream pop avec Prominence, ce nouvel album sorti sur le sympathique label Captured Tracks.