Ce nouvel album de the Dodos marque un renouveau pour le groupe dont la trajectoire semblait devenir incertaine, notamment avec le décès du guitariste Chris Reimer l’année dernière qui a obligé le chanteur / guitariste Meric Long a changer sa façon de composer.

Pour la premère fois, il s’est mis à écrire les paroles avant la musique, puis à composer la musique avec sa guitare seule, ce qui était aussi une première pour lui. Il l’a donc fait en gardant les enseignements de Chris Reimer qui l’a beaucoup influencé dans sa manière d’apréhender cet instrument, notamment avec deux principes : d’avoir la patience de laisser une chanson se développer sur la longueur d’une part et se laisser enthousiasmer par les sonorités produites en faisant fi d’un quelconque jugement hâtif qui pourrait venir gâcher cet enthousiasme.

Et tout ceci a donné un album particulièrement sincère et raffraichissant, dans lequel les ordinateurs et les gimmicks ont été remplacé par du pur songwriting, pas mal d’émotions et de beauté.

Les riffs de guitares gardent la marque de fabrique d’être particulièrement bien pensés et s’enchevêtrent avec toujours autant de dexterité, la syncope math-rock en moins sur ce nouvel album.

Un très beau nouveau départ donc pour ce nouvel album de dodos loin d’être en voie d’extinction et qui montre davantage la figure de Phoenix prêts à en découdre à nouveau.

www.dodosmusic.net