Le leader du groupe Seabear Már Sigfússon signe là son troisième album sous le nom de Sin Fang, un troisième opus qu’il a sobrement intitulé FLowers et qui donne une très bonne idée de l’étendue musicale de l’univers de l’islandais, avec ses nombreuses strates et la complexité mélodique qui font des 40 minutes de l’album Flowers un puissant et splendide voyage dans un océan de délicatesse.

On connaissait le penchant des scandinaves pour les musiques orchestrales qui convoquent de nombreux instruments des plus classiques, aux plus rares et traditionnels jusqu’au nouvelles technologies et leur univers potentiellement sans limites et Sin Fang n’échappe pas à cette règle sur ce nouvel album avec des instrumentations d’une richesse incroyable sans pour autant saturer le spectre sonore, et c’est le genre de prouesses qui personnellement me rendent admiratif.