Clark pousse le son et ça s’entend… L’homme qu’on appelait Chris Clark avait écourté son nom fin 2006 pour sortir « body riddle » un disque remarqué d’electronica poussé par des beats lents et puissants dans la pure tradition de son label « Warp ».  

 

Aujourd’hui Clark passe la deuxième et entend tout jeté sur le dance floor, le rythme s’est accéléré, les basses étouffées comme si « Justice » était passé par là. Dans un style qui se rapproche parfois du breakcore, Clark ne fait plus trop dans la dentelle mais garde encore un attrait particulier pour les sons analogiques et il n’est pas rare d’entendre de jolies mélodies coincées dans une fournaise de beats lourds, filtrés et saturés. Même si Clark n’a pas dérogé à son univers sombre et déconstruit. Il signe encore un album innovant réconciliant l’électro expérimental à celle du dance floor.

 

Clark « turning dragon »

(Warp –Février 2008)

 

www.myspace.com/throttleclark 

 

Tracklisting:

1   New Year Storm (4:05) 

2   Volcan Veins (4:05) 

3   Truncation Horn (2:19) 

4   For Wolves Crew (6:59) 

5   Violenl (3:43) 

6   Gaskarth / Cyrk Dedication (4:53) 

7   Ache Of The North (5:10) 

8   Mercy Sines (3:19) 

9   Hot May Slides (2:50) 

10   Beg (4:13) 

11   Penultimate Persian (5:05) 

12   Beige Afterthought (3:13) 

13   Pending Dusk Wrench (3:06)