Cette semaine, Novorama a décidé de vous parler d’un des plus gros buzz de ce début d’été : la sortie du premier album solo de Thom Yorke, leader de Radiohead, intitulé ironiquement, the Eraser. Alors que le groupe planche sur son septième album, Yorke annonce à la surprise générale qu’un projet solo a été mis en boîte.

 

On y retrouve à la production Nigel Godrich, considéré depuis OK Computer comme le sixième membre du groupe d'Oxford. Il est presque impossible de s’empêcher de comparer ce disque avec les précédents opus de Radiohead. Par ses constructions électroniques minimalistes, les morceaux de The Eraser se rapprochent sans conteste de Kid A, petite perle qui a l’époque en avait dérouté plus d’un. Si The Eraser est un album très personnel et habité, il est parfois gênant de se sentir confronté à une telle intimité avec Thom Yorke… Car la sensibilité est omniprésente, souvent larmoyante et cette mélancolie latente peut devenir contagieuse.. Petite recommandation d’usage, à ne pas écouter en cas d’état dépressif.

 

Thom Yorke "the eraser"

(XL Recordings - Juillet 2006)

 

> www.theeraser.net