Radiohead, voilà un groupe qui a donné une leçon à l’industrie de la musique en laissant ses fans décider du prix qu’ils souhaitaient débourser pour acquérir In rainbows leur précédent album. Un groupe qui est arrivé à un tel succès qu’il leur suffit de poster quelques lignes sur leur site internet pour qu’elles soient reprises à l’unisson par l’ensemble de la blogosphère et de la presse musicale qui a pignon sur kiosque.

 

Ces quelques lignes, elles sont arrivées lundi 14 fevrier annonçant la sortie de l’album pour le samedi 19 fevrier. Et surprise dans la surprise l’album est en fait arrivé en téléchargement légal avec un jour d’avance. Alors cette fois-ci l’album n’est pas en téléchargement sur libre donation mais avec un prix qui varie selon si vous voulez le télécharger en mp3 ou bien en meilleure qualité, en wav.

Et là vous me dites mais on s’en fout de tout ça , il est bien ou pas cet album de radiohead ?
 
Parceque entre Jean-François Bernard d’un côté qui cultive sa culture snob en refusant de l’écouter et en disant que même s’il ne l’a pas écouté, il sait déja que c’est de la merde et Jean-Bernard François de l'autre qui est fan absolu et dont l’avis s’en trouve tout aussi biaisé entre “Ouais c’est hyper expérimental je suis super déçu” ou bien ouaaaah ils ont encore pris une nouvelle direction tout en restant carrément les mêmes !!! Et bien on est pas beaucoup plus avancé.
 
Alors, mon avis que vous le vouliez ou non je vais vous le donner, ce n’est pas un grand tournant dans la musique du groupe comme a pu l’être l’album Kid A par exemple, mais c’est un album sureprenant tout de même. Avec la bonne dose d’expérimentation et d’électronique pour exciter l’intellect et assez de mélodies pour satisfaire l’oreille habituée à la musique pop. La musique de ce nouvel album est introspective et subtile, complètement dénuée de gros tube ou de refrain à fredonner, on peut même dire et ce ne serait pas osé qu’il n’y a pas de refrain du tout mais plutôt des couches de douces mais sautillantes rythmiques électroniques surmontées de vocaux aériens et atmosphériques comme saît si bien faire Thom York.
 
On retrouve un peu l’intimité de classiques comme No surprises ou Fake plastic trees mais croisés avec des éléments de musique du monde, de jazz et d’électronique. Les paroles quant à elle, contrastent avec le côté assez peu “naturel” mais plus synthétiques des arrangements car il s’agit beaucoup de nature dans les litanies de Thom York. le titre lui-même fait référence à un arbre vieux de plus de 1000 ans qui se trouve en angleterre. L’homme face à la nature , voilà en tout cas un thème très romantique pour ce nouvel album qui s’écoute un peu comme on erre en pleine nuit lorsqu’on est atteint de somnabulisme.
 
Tracklisting :
1. "Bloom"
2. "Morning Mr Magpie"
3. "Little By Little"
4. "Feral"
5. "Lotus Flower"
6. "Codex"
7. "Give Up the Ghost"
8. "Separator"

Myspace : www.myspace.com/radiohead