Unknown Mortal Orchestra Sex Food

Le  projet de Ruban Nielson nous revient avec un quatrième album intitulé Sex & Food, avec une musique plus rugueuse que le plus enjôleur Multi-Love auquel il succède mais toujours avec un sens aigu de versatilité dont le Néo-Zélandais a pu faire preuve tout au long de sa discographie.

La musique de Unknown Mortal Orchestra a toujours été difficile à classer, jouant toujours aux limbes de différents genres musicaux, se penchant parfois pour y ramasser quelques idées mais les tordant ensuite suffisamment pour qu’elles ne ressemblent plus à leurs influences premières.

Pour selon, l’album reste sur les styles musicaux qui ont fait leur signature sonore, soit un mélange de folk, de R’n’B, de touches de funk mais en ajoutant cette fois davantages de riffs très rock, école psychédélique évidemment mais comme je le disais en introduction de manière plus rugueuse qu’à l’accoutumée.

 

Mais s’il est vrai qu’il sait se faire aussi doux que rugueux, c’est quand même ses penchants les plus calmes qui semblent les plus lumineux.

Ainsi les morceaux “Major League Chemicals” et “American Guilt”  mélangent des riffs de fusion rock 90’s avec les sonorités de guitare plus grasses et fuzzy du rock psychédélique.

Le premier morceau qui sort du lot est cependant le plus calme et ensoleillé “Hunnybee” qu’on vient d’écouter mais qui n’oublie pas de placer un solo de guitare juste avant la fin pour rappeler la profession de foi de cet album.

Il est difficile de trouver des défauts à l’album Sex & Food, même s’il n’atteint pas les cîmes qu’offrait son très solide prédecesseur Multi-Love, il reste agréablement identifiable comme un Unknown Mortal Orchestra tout en proposant un petit virage rafraîchissant à la musique en constante évolution de sa tête pensante Ruban Nielson.

https://unknownmortalorchestra.com/

 

PODCAST

 

Agenda

01 juin – 03 juin 2018

04 juin 2018
Le Pop up du Label

08 juin – 09 juin 2018


BOOKING

 

Aller au haut