yann_polewka.jpg

Cette semaine, nous vous proposons de découvrir le travail d'un jeune Dj et producteur Rennais : Yann Polewka. Après son premier EP house « Banal EP sorti en 2012 chez Glacis Records, l'artiste ne cesse de nous surprendre en annonçant la sortie d'un deuxième opus.

Le musicien baigne dans la musique électronique depuis son plus jeune âge grâce à son frère DJ. Il s'oriente très tôt vers la House music. Sans expériences, ni matériel, il sort ses premiers morceaux à l'aide d'un simple logiciel et donne naissance à son premier EP six mois plus tard.


Inspiré d'artistes House des années 90 tout droit venu de Détroit, de Chicago ou d'Angleterre, il est sans cesse à la recherche de nouvelles influences. Aujourd'hui, il partage sa passion dans le grand ouest et dans la capitale grâce à ses sets mélangeants subtilement Deep House d’hier, House d’aujourd’hui et Techno de demain. Il a déjà joué aux côtés de Derrick May, Dj W!LD, Arnaud Le Texier, Ninetoes ou encore Rolando... Co-Fondateur de l’association rennaise Texture, il organise également des soirées lui permettant d’allier ses passions que sont la musique et l’art, le tout dans des lieux insolites.



Nous devons vous prévenir, l'hiver maussade parisien n'a qu'a bien se tenir. Les deux premières tracks du nouvel EP de l'artiste publié officiellement sur Soundcloud, sont un véritable appel à l’effervescence suffocante des clubs de Chicago. En nous révélant une partie de ce projet intitulé « La vie est belle » produit par le label Roots for bloom, il nous dévoile une house plus envoûtante et fiévreuse.

Sa première track d'ouverture intitulée « Toute la vie » fait apparaître les couleurs intenses des samples qui donnent d'ores et déjà envie de battre les temps. Des filtres de voix tiennent également le groove et apportent beaucoup de chaleur à ce mix.



Sa seconde création « Luv Me, Baby » accélère le rythme et nous rappelle la Deep House de Derrick Carter des années 90. Yann Polowka crée une boucle répétitive au synthétiseur et à la basse en l'agrémentant constamment de filtres vocaux et de percussions. Au terme des 6 minutes de track, on y appose littéralement le sceau de l'artiste.



Nous savons que deux autres morceaux intitulés « All I do » et « All Around » complèteront l'EP et il est possible d’en écouter quelques secondes sur le site Deejav.de. Ces titres s'annoncent aussi fascinants que leurs deux grands-frères. On y retrouve des effets vocaux toujours aussi engageants sur un BPM plus accéléré. Nous vous conseillons donc de rester connecter pour connaître la suite, car pour les avoir testées : ces nouveautés marchent sur la piste de danse !

Prochaines dates : 18/02 : Les dimanches électroniques // Caen 16/02 : Ambivalence invite Yann Polewka // Alençon