cover_mermonte.jpg

Mermonte est une formation post-rock d’une dizaine de musiciens au service des compositions de Ghislain Fracapane, ancien membre de Fago Sepia et d’Heliport. Sa professsion de foi musicale est de vouloir composer des morceaux pop autant inspirés par Steve Reich, que par Sufjan Steven, Efterklang, les beatles, les Cure ou Tortoise.  

Ghislain Fracapane signe avec Audiorama un album de haute voltige où les guitares rock côtoient des instruments classiques comme un ensemble de cordes, un glockenspiel omniprésent et de nombreux effets sonores faisant évoluer les morceaux du post-rock, au math rock, mais aussi du Krautrock du morceau Angélique Beaulieu, au clin d’oeil au heavy metal et au doom du morceau Cédric Achenza,  jusqu’à l’influence punk sur la batterie du morceau Gaëtan Heuzé.

 

Vous l’aurez remarqué, chaque morceau a pris le nom d’un collaborateur ou d’un ami musicien de Ghislan Fracapane. Ou comment rendre son humanité et sa socialité à ce genre musical dont la réputation d’être destinée à un public d’ermites, de geek de la musique ou de snob apparait bien fausse à l’aune de cette initiative mais aussi à l’aune de formations souvent à rallonge que ces entreprises symphoniques nécéssitent de réunir.

Cette revanche du post rock français sur la pop est à retrouver sur le label clapping music et dans les bacs depuis la semaine dernière pour illustrer de la plus juste des manière votre printemps musical.