cover_flyinglotus.jpg

 

Immergez-vous dans l’univers agité de Los Angeles avec le premier album de Flying Lotus. Le californien qui connaît une certaine notoriété en Europe en signant avec le label anglais Warp vient nous présenter dans son premier opus sa ville en musique. Et il faut dire que le panorama n’a pas été facile à retranscrire pour ce dj habitué des dancefloor, Los Angeles est faites de profonds contrastes tel que le nanti et l’indigent, l’étincelant et le poussiéreux, l’ombre et la lumière ou encore l’extravagant et le pénitent.

 

Décidément le thème était bien trouvé pour Flying Lotus qui n’a jamais voulut se ranger dans tel ou tel mouvement, le dj qui s’amuse à déstructurer le hip hop et la soul par l’électro nous démontre avec ce premier disque que sa schizophrénie n’est décidément pas totalement soigné. En réalisant cette œuvre musicale sur Los Angeles à coups de filtres et de grosses basses étouffantes, Flying Lotus nous étonne par sa maitrise du down tempo mais également par sa vision novatrice de ce que doit être l’art avec la musique.

 

Flying Lotus « Los angeles »

(Warp – Juin 2008)

 

> www.myspace.com/flyinglotus

 

Tracklisting:
1   Brainfeeder (1:32)
2   Breathe . Something/Stellar STar (3:21)
3   Beginners Falafel (2:28)
4   Camel (2:23)
5   Melt! (1:45)
6   Comet Course (3:02)
7   Orbit 405 (0:44)
8   Golden Diva (4:02)
9   Riot (4:02)
10   GNG BNG (3:39)
11   Parisian Goldfish (3:01)
12   Sleepy Dinosaur (1:55)
13   RoberaFlack (3:08)
14   SexSlaveShip (2:14)
15   Auntie's Harp (0:56)
16   Testament (2:29)
17   Auntie's Lock/Infinitum (2:45)