cover_sexindallas.jpg

 

Le retour des cowboys de l’électro ne devrait pas se passer de commentaires. Sex in Dallas repart à l’assaut des bacs avec ce nouvel opus « Perpetual emotion Maschine » en compagnie de la terrible Billadol qu’on a put apercevoir auparavant avec Electrocute ou les PuppetMastaz. Les 2 Français exilés à Berlin excédés parait-il par la société parisienne ont rejoint la capitale de l’électro minimal après Detroit biensur pour aller confirmer leur notoriété de Frenchy moderne. 

 

Car si l’électro a les yeux braqués sur la scène Berlinoise en ce moment, certains français commencent à réveiller les esprits comme le duo « Justice » par exemple ! Et ce qu’a bien compris le label parisien « record Makers » qui vient de débaucher justement les Sex in Dallas du très renommé label de Gonzales et de Peaches : « Kitty yo ». Entre montés fiévreuses d’électronique et rythmes binaires, le groupe expérimente sur ce deuxième album les limites du dancefloor et vient ajouter un air de créativité à leur electro qui voudrait se voir plus souvent sur une scène artistique que dans une pauvre discothèque.

 

Sex in Dallas and billadol “perpetual emotion mashine”

Record Makers – Mars 2007

 

Lien: www.myspace.com/sexindallasfeatbiladoll

 

Tracklisting:
1           Hurry Congo (3:47)
2           Hit Back Bow (3:51)
3           Forever Young (5:04)
4           Chicago (2:55)
5           En Juin 1926 (1:09)
6           Digital Memory (3:34)
7           Spanish Tears Are Made Of Gold (4:32)
8           Perpetual Emotion Maschine (3:25)
9           Mes Nuits Sont Fragiles (3:42)
10           The Family Tree (1:05)
11           The Freaks (3:31)
12           Until The End (5:25)