Après la montée d’un buzz savamment orchestré et largement relayé par les blogueurs et remixeurs de tous horizons entamé il y a trois mois par l’offre de l’excellent titre 1901 en téléchargement gratuit sur leur site officiel, les 4 versaillais de Phoenix reviennent sur le devant de la scène avec la sortie de leur 4ème opus: wolfgang amadeus phoenix. Drôle de groupe que Phoenix pour qui le succès et la reconnaissance sont bien plus importants outre atlantique qu’en France. Pour preuve, Phoenix est le premier groupe de rock français à être passé au légendaire show américain Saturday Night Live. Avec cet album au titre qui ressemble plus à une malicieuse irrévérence qu’à un délire mégalomaniaque, le quatuor démontre un sens raffiné du mariage entre pop et textures électroniques.

Seconde référence à la musique classique, wolfgang amadeus phoenix commence avec le très pop et léger Lizstomania à la mélodie rêvée pour un road trip estival. La voix douce délicatement perchée de Thomas Mars se mêle aux claviers vintage et aux multiples pistes de guitares subtilement dosées pour donner un morceau à la mélodie insouciante. 1901, dans la même veine mais plus terrien, renoue avec la tradition dansante du groupe. La montée progressive sur le double morceau Love Like a Sunset, les explosions de Rome, ou encore la pop de Girlfiriend et du morceau de clôture Armistice donnent le sentiment d’une maîtrise assurée dans l’alchimie musicale et l’alliance de l’électronique avec les instruments classiquement utilisés.

Sur wolfgang amadeus phoenix, la musique est plus épurée que sur les albums de leurs débuts, s’accrochant aux oreilles avec facilité, mais il ne faut pas creuser bien longtemps pour prendre conscience du travail sur les arrangements et les sons. La présence de Philippe Zdar, la moitié de Cassius, aux mannettes de la production très léchée – mais peut être un peu plate - de cet album n’y est sûrement pas pour rien. Même si on a l’impression d’entendre plusieurs fois les mêmes plans qui se répètent avec cette alternance régulière de moments de pleins sonores avec les épures, wolfgang amadeus phoenix séduit : les morceaux à l’esprit dancefloor succèdent aux vols planants sur fonds de quelques notes de guitares, de synthés, et de beats légers basse / batterie, synthétisant la pop ou l’électro qui dominaient leurs deux  précédents opus.

Gageons qu’avec wolfgang amadeus phoenix qui poursuit une tradition de la french touch tout à fait dans l’air du temps, Phoenix saura conquérir le public qui lui manque dans l’hexagone. Et pour peu que vous vous promeniez dans quelques festivals cet été, vous aurez du mal à les manquer puisqu’ils joueront sur la plupart des grandes scènes européennes.



Myspace : https://www.myspace.com/wearephoenix
Site Officiel : https://www.wearephoenix.com
Blog Officiel : https://wearephoenix.com/journal
 
 
Clip de 1901 :
 
 

 
 

Clip de Lisztomania :




Tracklisting de wolfgang amadeus phoenix

01 - Lisztomania
02 - 1901
03 - Fences
04 - Love Like A Sunset Part I
05 - Love Like A Sunset Part II
06 - Lasso
07 - Rome
08 - Count Down
09 - Girlfriend
10 - Armistice

Discographie :

2000 - United
2004 - Alphabetical
2005 - Live! Thirty Days Ago
2006 - It's Never Been Like That
2009 - Wolfgang Amadeus Phoenix


Emission de la semaine

Nouveautés

Mixtape