Toujours là et toujours aussi indispensable, La Route du Rock c’est d’abord la résistance bretonne au milieu d’un paysage de festivals qui tend toujours plus à s’uniformiser. Il faut dire que le rock indé a de moins en moins la côte dans les gros festivals, la musique urbaine et électronique étant devenu aujourd'hui la norme ... La Route du Rock se tient toujours droit dans ses bottes... et sans mauvais jeux de mots bien sûr. Si La Bretagne n'est pas connu pour son climat chaud et sec, on vient toujours chercher d'autres attraits dans cette belle région... et ce festival en est un. 

La Route du Rock c’est aussi le plus petit des plus grands festivals français, celui qui n’a jamais voulu grandir pour garantir une programmation cohérente.

Cette année, les valeurs sûres s’enchaînent encore parfaitement (Tame Impala, Hot Chip, Deerhunter ou Metronomy) et font place à des petits nouveaux comme le Superhomard, Oktober Lieber, Crack Cloud ou Black Midi… Sans oublier les groupes en pleine ascension à l'image d'Idles qui avait été l'une des révélations de la Route du Rock il y a 2 ans... C'est d'ailleurs le premier groupe qu'on vous conseille d'aller voir cette année : 

Idles

 

 Tame Impala

On ne présente plus ce groupe australien emmené par Kevin Parker. Tame Impala est devenu une des plus belles références de la pop d'aujourd'hui en remettant au goût du jour le son psychédélique des années 70... Leur nouveau show s'annonce dantesque avec cette multiplication de lasers.

 

David August 

Préparez-vous à un voyage musical onirique rempli de caractère. Cet allemand s’est fait une place au soleil avec ses morceaux aériens aux ambiances hypnotiques et cinématographiques.

 

Jon Hopkins

 Les shows de Jon Hopkins sont toujours une expérience, un artiste au son tellement reconnaissable, il a sorti un album l’année dernière qu’on avait chroniqué ici « Singularity est un voyage introspectif ambitieux et racé et une oeuvre qui pourrait avoir relevé la barre encore plus haut que le fameux Immunity qui l’a fait connaître.

 

Oktober Lieber

Leur musique est minimaliste, synthétique, et nous plonge dans des atmosphères étranges et tendues. Synthétiseurs analogiques, électronique vintage, plages dance et séquences mélodiques, s'agrègent à des beat répétitifs, saccadés, et obsédants. Un mélange de clichés dark et de cigarettes pour les amateurs d'émotions directes et de dancefloor. Oktober Lieber faisait partie de nos espoirs 2019 et est présent dans notre compil de cette année également.