hoghog2016web.jpg

C’est l’un des rares festivals où, en fin de compte, on n’a pas retiré les accréditations qu’on avait demandé… Ouais genre les mecs se la racontent mais pas du tout car une bonne partie du concept du Heart of Glass Heart of gold réside dans le logement.

Le HOGHOG se déroule dans un camping où tout le monde est logé en bungalow. il faut partir à 4, 5 ou 6 personnes pour pouvoir en réserver un entier. Il existe bien des solutions pour les festivaliers seuls ou en duo mais tu ne sais pas vraiment sur qui tu vas tomber dans le bungalow … Le HOGHOG c’est en fin de compte plus qu’un festival, c’est un peu comme le prolongement de tes vacances d’été, en musique, avec tes amis !

Wow ! Dis comme ça, on voit tout de suite Franck Dubosc se trémousser sur Agadou ! Mais pas du tout, le HOGHOG se veut être un événement à la fois décadent et exigeant, tant sur la qualité de la programmation que sur le lieu du festival.

 

hoghog2016_2.jpg

Pour la 3ème édition le Heart of glass Heart of Gold a investi un camping 4 étoiles dans l’Aveyron à Saint-Amans-des-Côts, bien perdu dans la campagne ! Pas de voisins à moins de 5 kms … On pouvait en faire du bordel dans ce festival et donc l’organisation n’a pas lésiné sur les groupes bruyants cette année.

Comme les 2 dernières éditions en Ardèche, on a eu le droit cette année a un peu de post-punk avec Frustration, du noise avec Usé ou du krautrock sacrément efficace avec Dollkraut. Mais pour les organisateurs du Hog Hog, pointu ne rime pas systématiquement avec ardu et on peut se retrouver avec ce grand écart dans la même soirée : pogoter sur Frustration et trois heures après danser sur les rythmes sub-saharien diggés par Hugo Mendez puis Awesome Tapes Of Africa.

Autre moment qui sort de l’ordinaire: se prélasser sur un transat au bord de la piscine avec vue sur lac tandis qu’un concert grunge ou garage des canadiens de Nancy Pants se joue sur une petite scène abritée de deux parasols de plage… "Only in Hog Hog"

Et puis on n'a pas oublié de retourner en enfance avec les toboggans du camping … La rivière rapide était aussi un bon régal entre deux têtes dans la piscine … Non mais "Center Parcs" avec des happy fews c’est quand même une belle aventure … Le hipster n'étant pas majoritaire au HogHog, on parlera plutôt ici de trentenaires lassés des gros festivals … C'est rare d'être aussi dithyrambique sur un évenement musical, on a découvert pleins de nouveaux groupes, rencontré de vrais passionnés de musiques et pris quelques beaux coups de soleil ... Parfait pour oublier une rentrée toujours compliquée !

Ce qu'on ne comprend toujours pas c'est pourquoi il y a aussi peu de spectateurs pour un tel évenement ... Certes quand on vient de Paris c'est environ 7h de voiture mais vu les conditions proposées par le HogHog. On oublie très vite les nombreuses heures perdues sur la route.

Malheureusement cette année, le Heart Of Glass Heart Of Gold n'a pas fait le plein et n'est pas encore en mesure de confirmer sa tenue l'année prochaine. Sur leur site, les organisateurs du festival appellent tous les riches mécènes à renflouer leurs caisses :
https://www.heartofglass-heartofgold.com/hog-hog-2017-stop-ou-encore/

Pour finir on vous laisse avec quelques bons souvenirs du festival pris en photo sur notre compte instagram.

 

Premier concert sauvage @ Hog Hog

Une photo publiée par Novorama (@novorama) le 10 Sept. 2016 à 5h36 PDT

 
 

Hugo Mendez @ HogHog #africaisthefuture

Une photo publiée par Novorama (@novorama) le 9 Sept. 2016 à 19h00 PDT

 

Usé était en pleine forme ce soir #hoghog

Une photo publiée par Novorama (@novorama) le 10 Sept. 2016 à 14h26 PDT

 

Bergen Kremer et sa coldwave russe dans l'Aveyron #motorama

Une photo publiée par Novorama (@novorama) le 9 Sept. 2016 à 15h20 PDT

 

Black Devil Disco Club

Une photo publiée par Novorama (@novorama) le 11 Sept. 2016 à 8h54 PDT