pitchfork2014.jpg

Pitchfork comme chaque année nous propose un beau programme de groupes confirmés de la scène indie international pour son festival parisien. Après quelques jours de réflexion, on revient ici sur notre top 5 des concerts de cette édition 2014 avec les vidéos de culturebox et de la Blogothèque !
1. Caribou

Depuis leur passage à la route du rock, on avait déjà pu observé le penchant plus electronique de Caribou mais là le groupe canadien s'est bel et bien transformé en machine à danser ! Et si pendant les 3 jours de festival, les festivaliers tiraient parfois un peu la gueule dans le public. Caribou a clairement mis des paillettes dans les yeux des festivaliers et ce n'est pas les ballons lachés dans le public sur leur tube de l'été "can't do without you" qui ont tout fait ! Caribou c'est decidément de la balle ma bonne dame !

2. Mogwai

Ils étaient attendus pour certains comme les messies qui viendrait conjurer le mauvais sort que le R’n’b délivre régulièrement dans les inspirations des groupes indie aujourd’hui. Mogwai nous a prouvé avec ce concert au Pitchfork que le post rock n’est pas morte pour électrifier  les foules.  On a été comme scotché au fond de notre fauteuil, euh que dis-je comme pris dans la tourmente des guitares mélancoliques de ces écossais décidément indéboulonnables « question rock indé ». Le grand frisson du jeudi décidément !


3. Jon Hopkins
C'est l'artiste électronique qui remporte pour nous la palme du plus gros son de ce pitchfork 2014... Même s’il n’était pas facile pour lui de passer après les très bons Mogwai et à une heure encore trop abordable pour le commun des clubbers. L'anglais nous a encore coupé le souffle avec ses morceaux progressifs mettant le public du Pitchfork dans une transe exaltante. Jon Hopkins avait déjà placé haut la main, le test de la grande halle de la villette en y jouant en juin dernier au festival Villette Sonique, mais là on peut le dire ses compositions ont encore pris de l'intensité pour notre plus grand plaisir !

4. Future Islands

Alors question déguisement c’est le groupe qui remporte tous les trophées, Future Islands nous aura encore étonné, déjà par leur accoutrements d’aHalloween mais surtout par la prestation de leur chanteur et doux dingue Samuel T. Herring. L’ultra actif nous fait vivre sa musique comme aucun groupe indé avec son déhanché à faire pâlir forcément les bêtes de foire du showbizzness américain.

5. The Notwist

On aurait aimé vous dire que le concert de The Notwist était le meilleur de cette édition de Pitchfork mais il y manquait un membre bien trop important pour qu'on soit totalement dans le son de ces allemands. Martin gretschmann manquait malheureusement à l'appel… L'extraordinaire voyage de The Notwist n’a pas pris toute la hauteur qu’on attendait !