On le suit tous les ans mais pas dans son intégralité ! Le festival des Inrocks, ça dure toujours une bonne semaine et forcément, on a du faire notre choix dans la programmation. Pour cette 26ème édition, on s'est arrêté sur les 2 soirées qui correspondent le plus à la ligne éditoriale de Novorama, celle du vendredi 8 Novembre à la Cigale avec Suuns, These New Puritans, Papa et Young Fathers et celle du 12 novembre au Zénith avec Foals, Breton et Everything Everything.

 

Direction dans un premier temps, La Cigale pour découvrir le hip hop alternatif de Young Fathers. Le public est encore bien clairsemé à 19h mais ce n’est pas vraiment ce qui va décourager les américains qui vont tout donner ce soir là, en allant même jusqu'à poser quelques lyrics au milieu des spectateurs. Le son est inventif et bien représentatif du label Anticon sur lequel ils sont signés avec Big Dada, on ne pourra pas en dire autant du groupe Papa qui suivra...

Pas de grande originalité à déceler dans ce groupe pop emmené par un ancien membre de "Girls" . Ah si le batteur est aussi le chanteur lead, du coup il ne se passe pas grand chose sur scène et ce n'est pas la reprise du morceau « Because The Night » de Patti Smith qui changera quelque chose ...  C'est bien oui de la pop à papa (oui désolé pour le jeu de mot, c'était trop facile)

Changement d'ambiance avec These New Puritans qui nous plonge directement dans sa noirceur abyssale avec ses cuivres funéraires ... Si on regrette que ces anglais aient abandonné le post punk pour une pop lyrique qui se rapproche forcément plus de Woodkid que de Gang of Four, on n’est toujours aussi impressionné par le charisme de leur chanteur !


Suuns qui faisait office de tête d'affiche ce soir là nous a encore emmené très loin même si les mecs sont toujours aussi froids sur scène ... la répétition de leur musique nous réchauffe très vite comme si nous étions en lutte perpétuelle avec notre esprit ... Leur rock habité est une invitation à la transe !


Mardi 12 novembre, direction le zenith pour la soirée de clôture de cette 26ème édition du festival des Inrocks ... Si on n'arrive pas à temps pour voir Everything Everything, on profitera pleinement du concert de Breton. Ces anglais sont manifestement très contents de jouer en première partie de Foals et c'est plutôt mérité quand on connait le parcours musical de ces 2 groupes.


Breton commence très fort son show par « got well soon » un nouveau morceau révélé dernièrement sur internet et qui sera au tracklisting de leur prochain album, attendu l’année prochaine ! Le public est plutôt silencieux, certainement pour rester concentré sur les vidéos du collectif projeté derrière le groupe. On devra attendre le morceau « Jostle » pour voir les spectateurs, frapper dans leurs mains ! 

L’ambiance gagne du terrain pour Foals … Après une intro explosive emmenée par des lumières répétitives et aveuglantes, l’entrée du guitariste sur scène fait l’effet d’une bombe !

Tout s’enchaine très vite, le show des Foals est bien rodé, des lasers dans tous les sens jusqu’au fond de scène grandiose représentant une sorte de Buddha entouré de cobras ! Et c’est bien à ça que nous fait penser Foals, la force tranquille !