L’organisation du nouveau festival Heart of Glass, Heart of Gold nous l’annonce depuis déjà plusieurs mois, les 20, 21 et 22 septembre règnera un parfum d’été indien sur le village de Ruoms en Ardèche ! Le Heart of Glass, Heart of Gold, c’est un nouveau genre de festival en France pour la scène « indie » ! Calqué sur le modèle de l’ATP festival « mais sans curator » , l’originalité du HOG HOG c’est qu’il aura lieu dans un vrai village vacances mais au lieu de voir débouler la famille bidochon dans des bungalows, tu auras plus de chances de croiser des hipsters un peu bourré à faire des concours de celui qui a la plus grosse barbe !

Vendu avant tout comme un pack, logement + pass festival ... Le HOG HOG a vu malin , pas la peine de te prendre la tête à chercher ton hôtel, tu loues un bungalow avec tes potes et ce qui plutôt bien vu comme nous le souligne son directeur, Melville Bouchard dans une interview à écouter dans notre émission du 9 septembre, tu peux très bien te retrouver à côté d’un bungalow d’artistes. Tout le monde est logé à la même enseigne !
Un festival de Hippie ?
Non pas vraiment à regarder la prog ça penche tantôt entre plutôt entre noise, indie pop et électro. On vous d’ailleurs fait une petite sélection de groupes (via des clips) à ne pas rater !

Ils étaient déjà programmés dans la soirée de présentation du festival à la fèche d'or, Cold Pumas a tout pour nous plaire avec leurs influences (Pavement, Sonic Youth …)



Gramme, c’est le retour du bon vieux punk funk du début des années 80. Et on dit oui forcément !


Pegase pour leur électro pop qui va bien au-delà ...


l'homme orchestre Piano Chat est une bête de scène qui sait très bien mélanger le bruit à la pop !


La pop entrainante des russes Motorama a tout pour nous faire oublier leur affreux président !


Déjà passé par les transmusicales, le son motorik et noisy des allemands de Camera se vit dans le plaisir de la transe répétitif ! Et les mecs devraient jouer à côté des piscines du village vacances


C’est l’une des têtes d’affiche du festival, les danois d’Efterklang ont tout pour eux : classe, bonne humeur et ce sont avant tout de très bons musiciens


Inutile de vous les présenter, Zombie Zombie est partout et c'est bien justifié !


et enfin forcément Rebotini, l’un des seuls français à faire de l’électro sans ordinateur !