Inspiré par un voyage, Art Alexander nous propose de découvrir son univers avec ce premier EP. Alors, certes la production de ce premier jet laisse à désirer, les influences sont encore peut-être pas très bien toutes digérées... Mais malgré ça, c'est l'envie de se laisser embarquer qui prend le dessus ! Les mélodies, la construction des titres, la voix, surtout la voix, touchent. Et même s'ils ne font pas encore mouche, c'est tout ce qu'on souhaite pour la suite !

On attend donc avec impatience que le projet murisse et nous délivre tout son potentiel.

Pour patienter, voici donc ses réponses à nos questionnaires. Et comme il est beau de voir un artiste évoluer, on vous conseille vivement d'aller le voir prochainement en live le 30 mai au Chat Noir, le 1er juin à l'International et le 26 juin au Gambetta Club

 

 
-- QUESTIONNAIRE MUSIQUE --
 
Quels sont les disques que tu écoutes en ce moment ?
Cathedral des Castanets, Holy Fire des Foals, Awesome wave d’Alt-J, Swell des Popopopops… Quand les gens s’affolent pour un truc c’est rare que je me précipite dessus, je préfère attendre qu’une occasion se présente pour l’écouter. Du coup j’ai toujours un train de retard, mais c’est ma manière de rendre les choses plus personnelles.
 
Si tu devais emporter 3 disques sur une île déserte ?
Question épineuse, pendant longtemps j’aurais sans hésiter choisi A saucerful of secrets des Pink Floyd, Echoes des Rapture, et puis du classique, les nocturnes de Chopin ou le Requiem de Mozart. Aujourd’hui je prierai pour pouvoir emporter mon Ipod parce que je ne sais pas comment je survivrai avec seulement trois disques…
 
Ton premier concert (en tant que public) ?
Et bien pour parler de Mozart ça devait être la Flûte enchantée, j’étais tout petit et mes souvenirs sont vagues mais je pense que ça a été déterminant !
 
Quels sont les concerts qui t’ont le plus marqué au cours de ta vie ?
Mon meilleur concert a surement été celui des Dandy Warhols au Bataclan il y a une dizaine d’années. Un concert incroyable qui avait un peu mal commencé, le public voulait leurs gros tubes qui passaient en radio (Get off, We used to be friends...) loin de la musique psychédélique qu’ils servaient (mais que moi j’adore !). Le concert s’est arrêté au bout de vingt minutes, ils ont quitté la scène et sont revenus, et là ça a été presque deux heures de musique non stop, du gros riffs, du gros sons, ça partait dans tous les sens…
 
Si tu devais faire une reprise ?
Je fais tout le temps des reprises, j’adore ça ! C’est une manière d’affiner son style, les gens reconnaissent un morceau et rentre tout de suite dedans, mais on doit les bousculer. J’adore par exemple la reprise de Dave de Sweet dreams, Ma Benz des Brigitte ou Sex bomb par Max Raabe (ça c’est carrément addictif) !
 
-- QUESTIONNAIRE DE PROUST --
 
Le principal trait de mon caractère ?
Plutôt solitaire et calme, sauf après quelques verres…
 
Mon principal défaut ?
La partie qui vient après les quelques verres !
 
Mon occupation préférée ?
Je pense que ça doit être faire de la musique ! Sinon j’ai aussi besoin d’espace, du coup j’aime voyager, la montagne…
 
Mon rêve de bonheur ?
Une croissance à 3 chiffres, la paix dans le monde, et moi en rockstar
 
Quel serait mon plus grand malheur ?
Me la jouer à la Django Reinhardt et perdre la moitié de mes doigts, ça ça m’angoisse… Sauf si j’acquière son génie.
 
Ce que je voudrais être ?
J’hésite encore entre président de la République ou Ange de la télé-réalité…
 
Le pays où je désirerais vivre ?
Je voyage beaucoup, et du coup quand on se retrouve loin on se rend compte qu’on ne sera jamais autant chez soi que là où sont nos racines, ce n’est pas très original mais je dirai la France.
 
Mes héros favoris dans la fiction ?
Batman, s’il avait fait de l’électro il aurait pu détrôner Daft Punk, Corto Maltese, Tristan et Yseult …
 
Mes compositeurs préférés ?
Gainsbourg, Rachmaninov, Chopin, Bach, Jack White, Bob Dylan, Air, Mc Cartney et Lennon, Thom Yorke, Damon Albarn…
 
Mes héros dans la vie réelle ?
Mon papa ! Non j’ai un gros problème avec ça, je fais des fixations que je remplace tous les six mois, donc trop de héros !
 
Ce que je déteste par-dessus tout ?
Le persil et les 4x4.
 
Le don de la nature que je voudrais avoir ?
L’ubiquité ou l’oreille absolue ou tout simplement être grand.
 
Comment j'aimerais mourir ?
Vieux, entouré de femmes, d’enfants, de musique et de Long Island sur une île qui porterait mon nom.
 
État présent de mon esprit ?
Toujours un peu angoissé par l’avenir, ou alors juste un peu fatigué d’hier soir ?
 
Ma devise?
Fluctuat nec mergitur !