George FitzGerald - All that must be.jpg

Après avoir vécu à Berlin pendant 10 ans et après la naissance de sa fille, George Fitzgerald est retourné vivre à Londres, soit la ville où il a pu observer le développement de la scène Dubstep dès le début des années 2000. Et autant son premier album de 2015 Fading Love a été composé en réaction à une rupture amoureuse et à sa désillusion quant à la scène club, son nouvel album All That Must Be reflète davantage les différents changements importants de la vie récente du producteur. Il apparaît alors bien plus enlevé et joyeux même s’il conserve un peu de cette ambiance douce amère et cette impression d’incertitude qui entoure le chemin de vie emprunté par l’artiste.

Tout comme le premier album, All That Must Be est un album de musique électronique qui n’a pas été composé à destination des clubs ou des Djs mais qui fonctionne plutôt comme une expérience d’écoute singulière, de celles qui s'accommodent le mieux de la nuit tombée Clément

 

Effectivement on pourrait d’ailleurs imaginer une version moins synth pop d’une musique qui pourrait accompagner une version moderne de Strangers Things d’ailleurs. La plupart des titres comprennent des vocaux filtrés ou altérés par les effets sans paroles à proprement parler, comme pour refléter un état de confusion au moment où  tout dans la vie de l’artiste semble changer.

Quelques invités de choix l’accompagnent dans ses magnifiques errances electroniques, tels que Hudson Scott, Lil Silva ou encore Tracey Thorn sur le magnifique “Half Light”. Le morceau “Outgrown” est quant à lui une merveilleuse rencontre entre l’univers de George Fitzgerald et celui Bonobo venu apporter des cordes chaleureuses proches de la harpe, et le style des deux producteurs se mélange si bien qu’il est difficile de dire quel artiste est l’auteur de tel ou tel élément sonore du morceau.

Le George Fitzgerald en composition d’album nous émerveille une fois de plus loin des pistes de danse où il excellait déjà au début de sa carrière, et nous apparaît re-dynamisé grâce à All That Must Be, ce nouvel album qu’il sort sur le label Double Six.

https://www.facebook.com/GeorgeFitzGeraldOfficial

 

PODCAST

 

Agenda

18 juillet – 19 juillet 2018

30 août – 31 août 2018
L'Alimentation Générale

06 septembre 2018
Le Pop up du Label

20 septembre – 23 septembre 2018

BOOKING

 

Aller au haut