Eli Escobar, pour ceux qui ne le connaîtraient pas , c’est un éminent DJ de la scène New Yorkaise, véritable collectionneur , Digger et esthète d’une grande variété de musiques et dont les racines sont à trouver du côté du Hip Hop . Après 20 ans à écumer les clubs de la ville et du monde, il s’est forgé une solide réputation et un amour réciproque avec sa ville et avec la scène house.

Et il a à peine attendu un an après son deuxième album “Happiness” pour sortir un troisième album intitulé “Shout” sur le même label Classic Music Company.

Autant “Happiness” nous offrait une house/disco sublime et rayonnante de bonheur, “Shout” quant à lui est un album où la colère et le désespoir à propos des problèmes politiques contemporains aux USA sont assez crûment exprimées en musique.

On entendra donc des sirènes de police sur le premier morceau et une voix un peu blasée répéter “Ode to America” comme un mantra , histoire de mettre dans l’ambiance, sur une rythmique acid.

La suite illustre une peine de coeur avec un rapide interlude à la rythmique légère et au saxophone élégiaque qui laisse place à un nouveau propos politique avec “The People” Qu’on vient d’écouter, invitant expressément l’auditeur à se réveiller politiquement grâce à des samples vocaux et des accords hypnotiques.

D’autres morceaux forts sont à saluer avec une ambiance et rythmique plus lourdes comme sur le titre “Muzik” qui fait un peu passer la seconde à l’album, dans son déroulement, jusqu’à ce que City Song” le fasse revenir à la house New Yorkaise avec davantage de voix et de synthés plus chauds. Ainsi City Song Part 2 et “Body & Soul” nous permettent d’entendre les influences plus disco d’Eli Escobar, tandis que “Goin’ On?” rétablit un peu d’espoir dans un album qu’on peut qualifier de contestataire.

On sent donc qu’Eli Escobar a temporairement abandonné la douceur rayonnante de ses précédents albums pour exprimer toute l’anxiété qu’il ressent à propos de son pays en plein auto-destruction, tout en continuant de rendre hommage à la house teintée de disco qui fait l’identité de sa ville de New York, traçant un trait d’union entre les classiques d’un âge d’or et les hymnes club contemporains. Cela fait de Shout un album conscient et hédoniste à la fois, dans une tracklist à l’équilibre bien mené.

https://soundcloud.com/eliescobar

PODCAST

 

Agenda

29 juin – 30 juin 2018

29 juin – 01 juillet 2018

06 juillet – 09 juillet 2018

06 juillet – 08 juillet 2018
Parc floral

11 juillet – 16 juillet 2018

BOOKING

 

Aller au haut