petit_prince.jpg

A l'occasion des apérobarges au Petit Bain, Novorama s'installe sur la terrasse du Bateau le mardi 4 août pour un apéro d'été sous influences pop et électronique avec les concerts de Petit Prince et Louise Roam ansi que les djs set de Novorama (Antonovö, The Venus Project et Omig Migo).

À quelques jours de la date, voici donc une petite interview de Petit Prince, accompagnée d'une mixtape qu'on vous laisse découvrir sans plus attendre.

 

Petit Prince - La Mixtape by Novorama on Mixcloud


Petit Prince c’est le nom que j’inspire aux gens. Il y avait aussi Harry Potter mais c’est beaucoup moins sexy.

Mon rôle dans Petit Prince c’est d’être un super moi-même pour que les gens écoutent ma mu-sique et viennent voir mes concerts. Tout ça dans le but de pouvoir faire de la musique sans que ma mère s’inquiète de comment je paye mon loyer parisien.

Ce que j’ai apporté dans Petit Prince ce n’est pas le nom du coup, mais la musique.

La célébrité que j’aimerais être c’est sans hésitation Zinedine Zidane. J’aime bien ces gens qui font l’art avec autre chose qu’une guitare ou un crayon à papier. Il fait partie des personnes qui dégage quelque chose en plus.

Le premier disque de ma vie que j’ai aimé c’est un best of de Jacques Brel. J’écoutais Vesoul en boucle. il y avait aussi un Best of de Ballavoine et la lettre à Elise de Beethoveen. Mais ça c’était quand j’étais vraiment tout petit, j’étais à cette époque le petit Petit Prince, c’est dire. Mais en gros les albums qui ont marqués ma jeunesse sont: Cinquième As de Mc Solaar, King Crimson, la dis-cographie des Doors, des Pink floyd et de Nirvana. Il y a aussi beaucoup eu Led Zeppelin et AIR dans mes oreilles adolescentes. Vers 16 ans, j’ai découvert la musique électronique et ça a chan-gé pas mal de choses.

Le disque que j’emmènerais sur une ile déserte, c’est pas facile de savoir. Je me demande sou-vent ce que je choisirais comme repas si je devais manger qu’une seul chose tous les jours. Et je pense vraiment qu’il ne faut pas choisir son plat préféré. J’opterais donc pour des pâtes à la sauce tomate. Après, pour la question du disque, c’est bien plus complexe. Un été, j’ai roulé 6.000 km en voiture avec seulement 5 CD. On arrive vite au bout des choses. Celui que j’ai réussi à écouter le plus c’est le MTV Unplugged de Nirvana. Tout ça pour dire que je prendrais surement un album des Daft.

Le dernier disque que j’ai aimé c’est Currents de Tame Impala. Même si ce n’est pas non plus un chef d’oeuvre, il est irréprochable. C’est un album qui mérite d’être écouter plusieurs fois. En plus, il y a la chanson: « Cause I’m a Man » qui m’obsède un peu. Je l’ai écouté une cinquantaine de fois en 3 jours.

Pour moi la vie de groupe, c’est très compliqué

Mon plus gros défaut c’est de faire des fautes d’orthographe et de grammaire, dès que j’écris un mail je dois me faire relire par ma copine, c’est assez emmerdant.

La politique pour moi c’est au moins aussi compliqué que la vie en groupe.

La ville ou j’aimerais vivre c’est Berlin. Quand j’y vais, j’ai la sensation d’être à l’épicentre de la société nouvelle. J’ai l’impression que les gens autours moi se respectent. Il y a beaucoup de parcs, c’est très pratique pour balader ma chienne Joséphine. En plus, pour écouter de la musique et faire la fête c’est assez idéal. Il y a moins de tête d’affiche qu’à Paris, mais on tombe assez sou-vent sur des petites pépites méconnues.

Mon plus grand fantasme dans la vie c’est de faire de la musique.

Le plus grand bonheur de ma vie c’est d’écouter de la musique en baladant mon toutou le soir dans les rues de Paris. Ou encore de manger un macdo nu dans mon lit, devant une série avec ma copine, le dimanche matin pour soigner une gueule de bois.

Derniers articles

Nouveautés Indie

Nouveautés Électroniques

PODCAST

 

Agenda

20 octobre – 24 octobre 2017

25 octobre 2017
La Cigale

27 octobre – 28 octobre 2017

08 novembre 2017
La Maroquinerie

25 novembre – 26 novembre 2017
Le Trianon

BOOKING

 

Aller au haut